titre-mode
Shopping

10 sacs mythiques qu’on rêve de s’offrir

Plus que de simples accessoires, les sacs mythiques, pièces cultes de maroquinerie de luxe, signent une tenue autant qu’une personnalité. Voici dix modèles essentiels.

City de Balenciaga

1City de Balenciaga Déclinaison du sac First, dont il reprend les proportions en plus grand format, le City a été créé par Nicolas Ghesquière en 2001, pour une clientèle qui ne se satisfaisait pas du marché de l’époque alors inondé de modèles rigides aux logos apparents. Ses franges, son cuir souple patiné, ses découpes, mais aussi sa grande popularité auprès des célébrités, le propulsent rapidement au rang de sac culte. Une ligne Classique s’est depuis développée autour de ces deux intemporels, dont la gamme de couleurs varie au fil des saisons en harmonie avec les collections de prêt-à-porter féminin.Prix: 1395 euros.

Classic de Celine

2Classic de Celine Le bien nommé Classic incarne la sobriété de la marque avec ses lignes minimalistes et son allure vintage. Créé en 2009 par la directrice artistique Phoebe Philo, la petite sacoche au cuir lisse aperçue pour la première fois sur le défilé printemps-été 2010 est maintenant proposée dans de nombreuses matières et couleurs différentes. De quoi réinterpréter l’allure d’Annie Hall à l’infini.Prix: 2800 euros.

2.55 de Chanel

32.55 de Chanel On ne présente plus l’iconique sac matelassé de la maison de la rue Cambon. Cet intemporel imaginé par Gabrielle Chanel tient son nom de sa date de création: février 1955. La couturière, qui n’a de cesse de vouloir libérer le corps de la femme, puise son inspiration dans les sacs militaires et l’univers équestre. Elle emprunte au premier la bandoulière -pour donner de l’aisance au mouvement- qu’elle rend reconnaissable à sa chaîne « tressée » d’un ruban de cuir, et au second, le célèbre matelassé. Aujourd’hui métamorphosé par Karl Lagerfeld, le 2.55 conserve malgré tout son identité originelle et continue de se transmettre de mère en fille comme un bijou de famille.Prix: 4750 euros.

Drew de Chloé

4Drew de Chloé L’un des derniers arrivés dans le clan des sacs cultes, leDrew a fait son entrée sur le marché en juin 2014. Lignes arrondies, éléments en métal faisant écho à la ligne de bijoux, accents Seventies: la maison Chloé y a concentré toute son essence. Malgré sa jeune existence, il a déjà été décliné en plusieurs matières et couleurs, ce qui lui apporte le cachet supplémentaire de la série limitée.Prix: A partir de 1090 euros.

Lady Dior de Dior

5Lady Dior de Dior« Le vrai luxe exige les vrais matériaux et le vrai travail artisanal », affirmait Christian Dior. Ce mantra est toujours appliqué à la lettre puisque c’est à la main, qu’est confectionné aujourd’hui encore chaque modèle du sac au cannage surpiqué. Créé en 1995, en l’honneur de Lady Diana, sa pérennité est confirmée au fil des saisons par son ambassadrice actuelle, l’actrice française Marion Cotillard, campagnes publicitaires à l’appui.Prix: 4000 euros.

Baguette de Fendi

6Baguette de Fendi Le sac iconique de Fendi évoque un week-end à Rome, une balade en scooter avec son Baguettesous le bras… et pourtant c’est bien d’après notre fameux pain que Silvia Venturini Fendi le nomme quand elle l’imagine en 1997. En poste depuis peu à l’époque, la créatrice aime l’idée d’un sac qu’on porte comme une pochette.Prix: Sac Baguette brodé en soie et petits miroirs, collection automne-hiver 1997, réédité lors du 15ème anniversaire du sac iconique. 2700 €

24 heures de Gérard Darel

724 heures de Gérard Darel Véritable phénomène à sa sortie en 2003, ce sac caméléon se porte tout au long de la journée. Fort de son succès, il est par la suite décliné en format week-end, 48 Heures et 72 Heures. Son prix relativement abordable, son drapé, sa capacité et son cuir souple en font rapidement un best-seller qui n’en finit pas d’être réinterprété: on se souvient notamment de sa version en maille façon crochet, le 24 Heures Wool, sorti fin 2005. Plus récemment Gérard Darel a proposé de nouvelles éditions, le 24 Heures Ibiza en raphia, ainsi que le 24 Heures Eton au design inspiré d’un cartable.Prix: 295 euros.

Antigona de Givenchy

8Antigona de Givenchy Directeur artistique de Givenchy, Riccardo Tisci a fait prendre un tournant à l’identité de la maroquinerie, qu’il refaçonne depuis 2006. Aux logos se substitue un design minimaliste. Inspiré par Antigone, la figure de mythologie grecque au fort caractère, le sac Antigona lancé en 2010 possède les codes chers au designer: volumes tranchés, géométrie et rondeurs, avec un patch triangulaire aux inspirations militaires.Prix : 1850 euros.

Bamboo de Gucci

9Bamboo de Gucci En 1947, contraints par la pénurie d’après-guerre, les artisans Gucci doivent redoubler de créativité. L’anse en bambou apparaît alors comme une solution pragmatique. Dans une arrière-boutique de Florence, ils viennent de donner naissance au sac « Bamboo ». Les artisans florentins devaient être bien loin de se douter que de décennie en décennie, le matériau allait devenir un code visuel important de la maison, au même titre que le mors de cheval ou la bande verte et rouge.Prix: 1890 euros.

Kelly d'Hermès

10Kelly d’Hermès Dessiné dans les années 1930 par Robert Dumas, gendre d’un petit-fils héritier du fondateur Thierry Hermès, le sac ne prend son nom de scène qu’en 1956. Cette année-là, la princesse Grace de Monaco, enceinte de sa première fille Caroline, est en couverture du magazine Life. Star de cinéma, la future maman se protège des paparazzis avec le sac qui ne la quitte plus, alors baptisé le Haut à Courroies.Avec sa forme trapézoïdale, leKelly, qui incarne le savoir-faire du sellier, s’est offert une nouvelle jeunesse en 1994, se débarrassant de sa rigidité originelle au profit d’un cuir plus souple, le Gulliver. Il existe aujourd’hui plusieurs modèles : Kellyado, Shoulder Kelly, Kelly Flat ou Kellyakis.Prix: Sur demande.

Leave a Comment